Post traitez à la manière des films américains

Quel enfant n’a pas rêvé d’être le héros d’un film d’action ?

Merci !

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici !

  • La prise de vue en lumière artificielle expliquée
  • Le Split Frequency détourné pour une utilisation plus poussée
  • 2 techniques de Dodge ‘n burn pour traiter la luminosité et la couleur
  • Explication du module « dégradé »
  • Traitement des petits détails qui font la qualité finale
  • Gestion d’une ambiance colorimétrique et cinématographique
  • Durée : 1h54
  • Logiciel : Photoshop CC
  • Inclus : 8 vidéos en 1080p, le fichier de travail PSD, les photos originales, une action gratuite et  un nuancier le tout en téléchargement via un fichier de 480 Mo
Je suis intéressé !
  • La prise de vue en lumière artificielle expliquée
  • Le Split Frequency détourné pour une utilisation plus poussée
  • 2 techniques de Dodge ‘n burn pour traiter la luminosité et la couleur
  • Explication du module « dégradé »
  • Traitement des petits détails qui font la qualité finale
  • Gestion d’une ambiance colorimétrique et cinématographique
  • Durée : 1h54
  • Logiciel : Photoshop CC
  • Inclus : 8 vidéos en 1080p, le fichier de travail PSD, les photos originales, une action gratuite et  un nuancier le tout en téléchargement via un fichier de 480 Mo
Je suis intéressé !

Post traitez à la manière des films américains

Quel enfant n’a pas rêvé d’être le héros d’un film d’action ? Je ne pourrai pas répondre par la négative. Alors le jour où j’ai croisé la route d’une conduite d’aération, Die Hard et John McLane me sont revenu en mémoire et j’ai voulu avoir ma petite heure de gloire. Dans ce BIG Épisode, je vous explique ma démarche, du shooting jusqu’à la finalisation sous Photoshop. J’en profite pour vous parler de façon très approfondi du Split Frequency utilisé pour masquer les détails gênants et du dodge ‘n burn pour gérer la colorimétrie.

La prise de vue expliquée

C’est dans un sanatorium abandonné que cette rencontre s’est faite. Elle était là, devant moi, à 1m50 du sol. Je n’avais qu’une envie, rentrer à l’intérieur, m’y blottir. (Oui je parle de la gaine d’aération !). Je vous explique ce qui s’est passé dans ma tête, comment l’idée a germé et comment j’ai pensé / réalisé la lumière de cet autoportrait.

Le Split Frequency

On a déjà pas mal parlé de cette technique qui permet de retoucher plus facilement les détails. Dans ce BIG Épisode, je vous montre comment aller encore plus loin et travailler la texture et la couleur d’une manière inédite.

Le Dodge ‘n burn couleur

On pense souvent le DnB pour traiter la luminosité mais on peut vraiment donner des couleurs dominantes grâce à cette technique. La réponse, dans l’épisode !

Le Dodge ‘n burn lumière

A shooting Die Hard, Dodge ‘n Burn John McLane bien sur ! Grâce à cette autre façon de gérer la luminosité, vous pourrez donner un aspect un peu plus cartoon et bloc buster à votre photo.

Les détails qui font la différence

« Le diable est dans les détails » comme le disait Nietzsche. C’est l’attention que vous y porterez qui fera que votre photo marchera ou pas. Le briquet, la flamme, les dents, les blessures, autant de petites choses minimes mais tellement importantes !

L’ambiance cinématographique

On est dans un film et encore plus dans un film américain ! Les deux couleurs reconnaissables sont le bleu et l’orange, deux couleurs complémentaires. Comment les intégrer à son montage ? Réponse dans l’épisode afin de finaliser un shooting bien hard !

Prix27,00 €

Merci !

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici !

Content de vous revoir !

Réinitialiser votre mot de passe

Créer un nouveau compte

S'inscrire

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici !

Réinitialisation de mot de passe

Connectez-vous ici !