Interview

Arnaud Berg

Recevez votre formation Photoshop

offerte en créant votre compte F/1.4 rien qu'à vous

5 Minutes

Exifs

Nom / Arnaud Berg, 1m70, 65Kg, châtain
Age / 31 Situation familiale / Bientôt marié avec ma modèle à moi !!! :-)
Localisation IRL / Lille

Style de photo / Mariage et portraits (parce qu’il faudrait me dédoubler plusieurs fois pour tester et apprécier à sa juste valeur le reste, même si j’aimerais bien)
Date de début de photo / Plus ou moins depuis pas mal d’années, mais sérieusement depuis fin 2013
Apprentissage / Autodidacte
Statut / AE
Date de début d’activité / Fin 2014

Photographe préféré / Heuuuuuu ? (comprendre culture photo proche du néant ^^)
Chanson préférée / Heuuuuuuu ? (comprendre pas de préférence, ça va de LedZep à Bruno Mars en passant par M83 et Muse, voilà)
Film préféré / Allez, on va dire C. R. A. Z.Y
Série préférée / C’est surfait, mais il faut avouer que j’ai quand même sacrément accroché à la saga Game of Throne
Citation préférée / N’essaie pas. Fais-le… ou ne le fait pas ! Il n’y a pas d’essai
Région préférée / Le Ch’nord bien sûr !!!
Gourmandise préférée / qui se mange ?

Une journée type en 5 mots / Découverte, lumière, rires, bonheur, cascades

Appareil photo / Nikon D750/D610 + nikkor 85mm ¼ + sigma 35mm ¼ + bonnette macro marumi achromat +3 et +5
Logiciels / LR+PS

Arnaud Berg

Comment la photographie est rentrée dans ta vie ?
Reflex en cadeau des parents il y a une dizaine d’année, je ne savais pas quoi en faire. Puis ça commence en vacances, mariage de la famille où tu prend plaisir à essayer de faire des photos plus recherchées qu’un simple clic-clac. Puis ta nouvelle copine, tu te dis qu’elle ferait un bon modèle (de fait) et enfin tu te dis que t’aimerais bien continuer, d’autres gens, d’autres événements. T’as une amie passionnée également qui se lance de son côté, alors on se soutient, se motive, et je me lance enfin sérieusement.

Quel style de photo fais-tu ?
Du mariage, parce que recevoir et partager autant de doses de bonheur tout au long de l’année, c’est une chance. Et du portrait, pour le plaisir de montrer aux gens qu’ils sont beaux tels qu’ils sont.

Peux-tu nous décrire une séance photo type avec toi ?
On choisit avec la personne ou le couple un coin à l’avance selon l’ambiance voulue (forêt, campagne, urbain..), on arrive sur place et on se balade jusqu’à trouver un cadre sympa, inspirant. Quelques photos de chauffe pour détendre tout le monde, on ne se prend pas au sérieux, puis on bouge sur un autre spot, comme ça pendant 1h ou 2. En milieu de séance en général, j’ai déjà une bonne base, donc je dis aux modèles du jour que c’est bon, à partir de là c’est bonus, juste comme ça on s’en fout. Détente totale, et c’est là que je commence vraiment ma séance avec les meilleures photos. :)
Une fois rentré, déchargement de la carte, copies de sauvegardes, import LR. Tri, tri, «retri». Envoi de la sélection élargie au client/couple/modèle qui finalise la sélection, puis traitement LR, PS si besoin de retouche (rare).

Quel est ton projet ou shooting rêvé ?
Ma future femme en robe de marié au milieu de nulle part (grands espaces d’Amérique, Asie ou Australie).

Qu’est-ce que tu apprécies le plus dans la photo ?
Le nouveau regard que ça apporte sur les choses. Avant la photo, je ne faisais pas forcément attention à ce qu’il y avait autour de moi. Maintenant un simple ciel d’aube, une scène de rue, un jeu de lumière, une ambiance, je le vois, et je l’apprécie. Il y a du beau partout, tout le temps et on ne s’ennuit jamais, tant qu’il y a de la lumière.

Quels sont les moments que tu préfères photographier dans les mariages ?
Je vais faire mon normand mais ça dépend. Ça dépend de la lumière, des lieux. De manière générale j’aime bien ces moments où je suis seul avec les mariés, on est un peu leur confident, on les «déstresse» ou on prend juste le ressenti, que ce soit avant pendant les préparatifs ou après pendant les photos de couple, je peux faire mon guignol pour les détendre. Sinon ce n’est pas forcément un moment en soit, mais j’ai toujours un œil sur les enfants, il se passe toujours plein de choses avec eux et ce sont à chaque fois des scènes géniales à prendre en photo. Et enfin mon petit péché mignon, c’est de jouer avec les lumières du DJ en soirée… pour peu qu’il ait des lumières sympas et surtout d’un seul côté de la piste, histoire de pas avoir les traces de lasers sur les gens… (le DJ, meilleur allié et pire ennemi de ton travail !)

Après une première saison de mariage en tant que professionnel, quelle expérience en as-tu retirée ?
Énormément de choses. Forcément c’est au début qu’on apprend le plus. La plus grosse différence se voit surtout sur l’anticipation. Même si chaque mariage est unique, on anticipe beaucoup plus facilement les moments, comment se placer pour mieux les capturer. J’ai également beaucoup changé mon approche, là où avant je me reposais beaucoup sur le post-traitement, aujourd’hui, même en reportage je travaille au maximum la photo à la prise et les «pas grave je réglerais ça sur LR» sont maintenant bannis. Vu le nombre de photos, tu ne peux pas te le permettre. Et de manière générale, j’ai donné moins la priorité à l’esthétique qu’avant et suis plus focalisé sur l’entourage, les gens qui comptent pour les mariés et les moments qui leur feront plaisir.

Quelle importance prend le décor dans tes portraits ?
En général dans mes portraits, je privilégie toujours les fonds épurés et lumineux pour adoucir les photos au maximum et mettre en valeur la personne. D’autant plus que j’affectionne beaucoup les portraits rapprochés, et là, le décor n’a plus d’importance, autre que sa lumière, son ambiance. Mais malgré tout, le décors reste toujours le point de départ d’une séance. C’est lui qui m’inspire, c’est en visualisant le décors que je vois la photo. Par exemple, souvent en passant le soir sur l’autoroute près de Lille, je voyais le coucher de soleil sur une butte. J’avais déjà en projet de faire une photo silhouette un peu fun avec des peluches, mais j’avais jamais vraiment pris le temps de travailler plus ce projet. Là en passant plusieurs soirs à cet endroit je me suis rendu compte que c’était LE décors parfait pour ce shoot, mais impossible d’y accéder. Je n’ai trouvé aucun moyen d’accès (c’était au milieu d’un échangeur), jusqu’à ce que je me rende compte (merci google maps) qu’on ne pouvait y accéder que par une voie de service sur l’autoroute. On a donc fait un premier repérage, puis on est revenu plus tard pour le shoot, mais j’avais mal anticipé le coucher du soleil à cause de l’inclinaison de la pente. Au final on s’y est pris à 3 fois pour cette photo, et du décor on ne voit qu’une bande d’herbe en silhouette devant un ciel nuageux de crépuscule. J’aurais sûrement pu faire bidouiller ça sur Photoshop pour le même résultat sans m’embêter pour la prise, mais là c’était LE décor qu’il me fallait, celui qui m’a inspiré.

Merci Arnaud !

Interview Arnaud Berg
Interview Arnaud Berg
Interview Arnaud Berg
Interview Arnaud Berg
Interview Arnaud Berg
Interview Arnaud Berg
Interview Arnaud Berg
Interview Arnaud Berg
Interview Arnaud Berg
Interview Arnaud Berg

Comments

Votre adresse IP : 54.234.190.237

S'inscrire

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici !

Réinitialisation de mot de passe

Connectez-vous ici !

randomness