Interview

Philippe Renaut

Recevez votre formation Photoshop

offerte en créant votre compte F/1.4 rien qu'à vous

5 Minutes

Exifs

Nom / Philippe Renaut
Age / 54
Situation familiale / Une femme et plein d’enfants
Localisation IRL / Vitry-sur-Seine (94) - Gaule

Style de photo / Portrait
Date de début de photo / Un certain jour…
Apprentissage / Autodidacte

Photographe préféré / Beaucoup…
Chanson préférée / Musique plutôt : Hard Rock, Blues
Film préféré / Des Hommes d’Honneur
Livre préféré / Les Pilliers de la Terre
Citation préférée / La Bonne Volonté ne remplacera jamais le Talent
Région préférée / mon ile de France
Gourmandise préférée / Les escalopes à la crème

Une journée type en 5 mots / Passion, Studio, Rencontre, Échange, Plaisir,

Appareil photo / Canon 60D Objectifs (de 17 à 250)
Logiciels / Lr & Ps

Philippe Renaut

Comment la photographie est rentrée dans ta vie ?
La photographie est rentrée dans ma vie le jour où mon père a ramené un Canon Ftb à la maison. Graphiste/maquettiste de formation, j’ai exercé ce métier un peu plus de 20 ans pendant lesquels j’ai construit ma culture de l’image qui est à peu de choses près, la même que celle de photographe.
Je suis passé derrière le boîtier assez naturellement il y a quelques années, en me disant qu’il était temps que je travaille sur mes propres images. Le travail en Agence de com, en Presse, dans le cinéma, m’a fait toucher à tout ce que l’on peut trouver en terme de composition, respect des règles, montages et retouches Photo. Il ne me restait plus qu’à tenter de maîtriser mon boîtier et les techniques de la photo, ce que j’ai fait et que je continue à faire.

Quel style de photo fais-tu ?
Je fais principalement du portrait en Studio, ce qui me permet d’avoir une intimité et une proximité avec les gens que je photographie. Pour moi, la prise de vue est un processus qui passe par une relation directe avec le sujet et qui va au delà d’un simple rapport Photographe/Sujet Photographié, quelque que soit le type de portrait. Le Studio se prête bien à ce genre d’exercice, il me permet de composer librement avec la lumière et de créer autour du sujet photographié, un univers lumineux qui met en avant sa personnalité, ses traits de caractères. J’invite les personnes que je photographie à sortir de leur quotidien, à s’exprimer et montrer d’autres facettes d’eux même, celles que l’on a pas forcément l’habitude de voir. D’ailleurs les regards, les commentaires de ces personnes après avoir vu leur photos, sont tout aussi intéressants que la photo en elle même. C’est pourquoi j’aime les prendre en photo.

Peux-tu nous décrire une séance photo type avec toi ?
Une journée type de séance photos avec moi commence toujours bien avant et déjà par un entretiens préalable. histoire d’engager un processus de confiance avec la personne qui fera la séance et moi. Le jour du Shoot, je prépare le studio assez succinctement, histoire de dire que tout est prêt, je n’ai pas de set pré établi, tout est fonction de la personne que je reçois en séance, et de ses dispositions du moment, on ne photographie pas tout le monde de la même manière. Après, une fois que le sujet est au Studio, on continue d’abord à faire connaissance, souvent autour d’une boisson chaude, je laisse le sujet s’exprimer sur ce qu’il veut, puis on regarde quelques photos d’inspirations (de moi ou d’autres) ça me permet de jauger mon sujet et de savoir dans quel recoins de la photo il ne mettra pas les pieds (je pense au nu notamment) même si cela peut évoluer au cours de la séance. J’entame toujours mes séances par une série de portraits très classiques, photos qui souvent ne sont pas retenues, mais ça permet au sujet de se familiariser avec l’univers du Studio, et avec moi même dans mon rôle de photographe. Une fois ce cap franchie, celui ou le sujet, redeviens lui même et arrive à se libère de toutes formes d’inquiétude. on peut alors se laisser aller à plus de fantaisies. je travaille également en musique, le son est important durant les séances, il peut accompagner les photos comme une bande son pour un film, même si a terme on ne verra que la Photo.

Quel est ton projet ou shooting rêvé ?
Mon shooting rêvé !? c’est le prochain portrait ! … car ce sera toujours une rencontre unique, une découverte, un enrichissement. l’être humain est tellement surprenant qu’on ne peut pas se lasser. j’ai des projets également, je commence à réunir les éléments pour pouvoir les mener à termes, je refuse de faire semblant, le jour ou je monterais un de mes projets a termes c’est que j’aurais tout réunis, rien ne sera laissé au hasard.

Tu fais peu, voir quasi pas, de portrait en lumière naturelle, pourquoi ?
Faire de la photo en lumière naturelle demande un investissement en temps et en moyens (logistique) que je n’ai pas pour le moment, contrairement au Studio où j’ai tout sous la main. Ce n’est pas quelque chose que j’occulte, mais je ne veux pas faire les choses n’importe comment. En Studio je compose ma lumière comme je l’entends et j’ai un confort de travail que je n’aurais pas forcément en extérieur. Malgré tout, j’ai quand même réalisé quelques photos en lumière naturelle et je ne m’en suis pas trop mal sorti, mais ça reste pour moi une discipline différente qui demande des engagements différents. Je ferai des photos en lumière naturelle quand ce ne sera plus pour moi de l’approximation, je n’ai pas encore cette culture, car trop peu d’expérience, ce qui peu paraître paradoxal quand on fait du Studio.

Tu fais principalement du noir et blanc, à quel moment et pourquoi choisis-tu de temps en temps de faire de la couleur ?
Lors de mes séances, je shoot en N&B pour apprécier directement la lumière et les ombres, ce qui est à mon sens le propre de la photo. La couleur est un élément perturbateur pour le coup, Après, il y a tout le travail de post Production, et paradoxalement, je travaille d’abord sur une version couleur de ma photo avec les corrections nécessaires quand cela s’impose. une fois la version couleur produite, je réalise une déclinaison en Noir et Blanc, avec là aussi les corrections nécessaires quand il le faut. Par la suite et au regard des deux versions, parfois la versions couleur fonctionne beaucoup mieux dans sa lecture que la version Noir et Blanc, ou en tout cas elle amène un plus que le noir et blanc ne saurait apporter, et j’opte alors pour la version couleur, mais ça reste rare effectivement.

Tu t’es lancé dans un projet en commun cette année qui t’oblige à illustrer des thèmes imposés, qu’est-ce que t’apporte cette expérience ?
Et bien pour tout dire, ce n’est pas une expérience à laquelle je voulais participer à l’origine, et puis par la force des chose j’ai quand même accepté. C’est une expérience intéressante car elle place des conditions précises, elle donne une figure imposée, même si l’interprétation du thème peut être multiple. Et non content de ça, je me suis fixé une autre condition c’est de tout réaliser en Studio. C’est une approche différente de mon travail où d’habitude je recueille ce que mon sujet veut bien me donner, même si il est quelque peu dirigé. Ici j’impose et je compose par rapport au thème, c’est un travail qui est plus pensé et qui se fait beaucoup plus en amont de la photo, on ne peut pas faire n’importe quoi n’importe comment. Je ne peux pas faire comme beaucoup de photographes qui placent une légende sur une photo sous prétexte que cela colle bien, alors que l’intention première n’étais pas là. Au contraire, là il faut que le lecteur puisse comprendre la photo et y apporter une regard qui s’approche du thème, sans que celui-ci ne sois mentionné.

Merci Philippe !

Interview Philippe Renaut
Interview Philippe Renaut
Interview Philippe Renaut
Interview Philippe Renaut
Interview Philippe Renaut
Interview Philippe Renaut
Interview Philippe Renaut
Interview Philippe Renaut
Interview Philippe Renaut
Interview Philippe Renaut

Comments

Votre adresse IP : 54.224.44.168
  • Il y a 1 année 6 mois
    Alex T.

    De jolis portraits authentiques. Qui ont un côté presque lynchien.

S'inscrire

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici !

Réinitialisation de mot de passe

Connectez-vous ici !