Interview

Stéphane Le Ludec

Recevez votre formation Photoshop

offerte en créant votre compte F/1.4 rien qu'à vous

9 Minutes

Exifs

Nom / Stéphane Le Ludec
Pseudo / Aucun
Age / Dés*..lé la co**exi!n est mau*aise ……..
Situation familiale / Parfaite !
Localisation IRL / Bretagne (enfin pas loin :) )

Style de photo / Beaucoup de choses mais surtout Mariage
Date de début de photo / 2010. C’est à ce moment que j’ai connu Seb et il a sa part de responsabilités dans le fait qu’aujourd’hui je sois photographe
Apprentissage / Autodidacte
Statut / Auto Entrepreneur
Date de début d’activité / 2011

Photographe préféré / ( Pour rester dans le mariage) Sam Hurd, Ross Harvey, Jeff Newsom, David One, Sam Hassas, Mauricio Arias
Chanson préférée / J’adore la musique et j’écoute beaucoup de choses (pour ça que je fais des photos de concerts d’ailleurs…) mais je suis grand fan des Daft
Film préféré / Putain trop dur de choisir…
Livre préféré / Putain trop chiant de lire….
Gros mot préféré / Putain !! (ok, j’ai rajouté cette catégorie car j’aime bien dire des gros mots :) )
Citation préférée / “Il vaut mieux avoir des remords que des regrets”
Région préférée / Celle où je me trouve
Gourmandise préférée / Aberlour

Une journée type en 5 mots / Lever, kiffer, coucher

Appareil photo / Nikon
Logiciel / LR & PS (même si C1 commence à me faire de l’œil car je le trouve bien au dessus de Lr pour les tons chair mais il lui manque encore quelques fonctions indispensables)

Stéphane Le Ludec

Tu as volontairement fait deux sites différents pour séparer ton activité de mariage des autres prestations que tu proposes, pourquoi ?
Le mariage est vraiment ce que j’aime le plus en photos et ce que je fais le plus. Je voulais vraiment un site uniquement basé sur le mariage, mais je ne veux pas pour autant laisser de côté mes autres activités et projets perso liés à la photo.
J’ai donc essayé de faire 2 sites. Au final, je ne suis pas sûr du tout que ce soit une bonne idée.
Et c’est deux fois plus de boulot à gérer. Déjà qu’un seul c’est super chiant ! Je suis en train de revenir à un seul site.

Tu aimes innover, utiliser de nouveaux accessoires comme le prisme ou la technique du cintre. Qu’est ce que cela t’apporte ? Trouves-tu les photos plus classiques ennuyeuses ?
La technique du cintre ?? WTF ? Connaît pas ^^ !
Ce qui me saoule c’est de rester à faire ce que tu sais faire sans te poser de questions. J’essaie des tas de trucs différents.
Que ce soit avec des accessoires comme le prisme, des miroirs, des loupes, des objets en tout genres, enfin bref, tout ce qui me tombe sous la main. Pareil avec les technologies liées au matos, j’aime tester. La double expo, le free-lensing, le strobisme. Tout est bon pour faire des trucs différents ! Des fois le résultat est génial, des fois c’est tout pourri. Mais au moins on tente…Après il ne faut pas trop en abuser. La saison prochaine ce sera lasers, lampes et jeux de lumière…Oo Mais je le redis, je n’ai vraiment rien inventé, je ne suis qu’un vilain copieur. Pour voir un Jedi en matière de tentatives déglinguos il faut aller voir la page de Emin Kuliyev…
Mais toutes les techniques, n’arriveront jamais à égaler l’émotion ou le moment d’une photo. C’est le plus important. Le reste c’est plus pour s’amuser qu’autre chose. Tu pourras bien utiliser toutes les astuces possible, si ta photo est naze, bah elle est naze, c’est tout.

Quel est le moment d’un mariage que tu préfères ? Quelles sont ces petites choses qui te font le préférer ? Peux-tu nous parler DU MOMENT préféré parmi tous tes mariages vécus ?
Il y en a plein, mais j’aime beaucoup les 4 minutes qui précèdent le départ du lieu des préparatifs à celui des cérémonies. A ce moment, le stress est à son comble. Les gens courent partout, ils ne savent plus qui monte avec qui en voiture, s’ils ont pris le bouquet, les livrets de messe, les alliances, etc…Moi je me fais tout petit et je shoot. J’aime aussi le moment des cérémonies quand la mariée arrive avec son papa et remonte l’allée centrale. Je me retourne pour shooter le marié et tu vois que pour lui plus rien ni personne n’existe à part sa femme ! Il y a beaucoup d’émotion à ce moment là. Les gens ont les yeux bien rouges, moi y compris…D’ailleurs je chiale régulièrement dans mes mariage…Une vraie pissouse !!!

Un moment fort : un peu avant la fin du bal, je suis rincé de 17 heures de reportage, assis sur une chaise, un peu dans le “vide”. La mariée vient s’asseoir à côté de moi, elle est naze aussi. On se met à papoter, et tout à coup les larmes lui montent aux yeux et elle me raconte des tas de choses très personnelles sur elle, la relation compliquée avec sa belle famille, sur sa vie, son couple etc, etc…Limite à pleurer dans mes bras. C’était un moment vraiment fort. Il y a aussi des moments un peu plus fun comme j’ai déjà écrit sur mon blog lorsque j’ai fait ce mariage à Belle-île. Je note également toutes les anecdotes, et tout les petites phrases qui sont balancées par les invités ou les mariés pendant le mariage. Des fois c’est juste à mourir de rire. Quand j’en aurais assez, j’aimerais bien faire un truc du genre les “brèves de comptoir”, ou bien créer une page FB où les photographes pourraient publier leurs anecdotes de mariages. Ce serait drôle :)

Tu t’es inscrit, entre autres, sur le site Fearless Photographer. Pourquoi ? Et qu’est-ce que les concours t’apportent ?
Les concours comme fearless sont pour moi d’abord une source de motivation et d’inspiration très forte. Je trouve que ça booste la créativité et quelque fois ça te pousse à faire l’effort nécessaire pour aller chercher LA photo que tu as en tête. Et ce n’est pas pour flatter son ego comme certains aiment le dire. Même si oui, évidemment on est content quand on a une photo sélectionnée. Puis ça permet aussi d’échanger avec des photographes de partout, d’apprendre de nouvelles techniques, de voir les pays qui cartonnent, etc…En ce moment les Italiens font des trucs incroyables, mais je préfère ce que font les Russes. Je mets d’ailleurs ma tête à couper que dans très peu de temps les photographes des pays de l’est vont défoncer tout le monde.

On sent toujours de la joie et de la complicité dans tes photos. Peux-tu nous expliquer comment tu instaures cette relation avec les couples dont tu vas couvrir le mariage?
Et bien je suis content que tu me dise ça, car cette complicité est la base de tout pour moi. Alors si ça se ressent dans mes photos c’est génial ^^. Comment j’installe ça? J’en sais rien en fait. Je raconte pas de blabla, je reste moi-même. Les gens doivent ressentir ça, et du coup tout roule. Je te dis pas que je suis super méga complice avec tous mes mariés, mais une grande majorité, oui. Moi j’aime les gens, leur vie, leurs histoires. Et j’aime faire des photos de mariage. A partir de là, y’a pas de secrets…Je pense que si tu fais ça en priorité pour le blé ou pour l’égo (ce qui est malheureusement souvent le cas) je suis convaincu que les gens le sentent et la mayonnaise ne prend pas. Faut pas les prendre pour des cons quand même.

Bon, tu photographies à côté des jolies filles. Peux-tu enfin expliquer pourquoi les photographes aiment photographier des jolies filles ?? Je ne comprends vraiment pas.
Bah si tu comprends pas que c’est mieux de shooter des jolies filles que des filles moches, je ne vais pas pouvoir t’aider la dessus !!! ;-)

Comment gères-tu le strobisme durant les mariages ?
J’utilise le strob pendant le dîner et bal (et quelques fois pendant les prépas). J’aime le rendu que ça donne. J’installe 1 ou 2 flashs en fonction des lieux, des lumières dj, etc. C’est pas toujours évident à mettre en place, mais ça permet d’explorer des choses un peu plus créatives. J’utilise aussi beaucoup le strob pour les photos de couple de nuit. Ça demande un peu d’entrainement au début, mais après c’est relativement simple.

C’est évident quand on te lit que la photo de mariage est essentielle pour toi, arrives-tu à être dans le même état d’esprit dans les autres photos que tu fais ?
On ne peut pas être dans le même état d’esprit quand on fait un reportage mariage que quand on shoot des modèles ou de l’archi. L’atmosphère et l’intensité d’une journée de mariage est unique. Ça dure une journée et c’est aujourd’hui ! Si tu te loupes, il n’est pas question de recommencer. Ça fait une énorme différence. Je ne m’implique pas moins quand je fais autre chose, c’est juste pas comparable.

Quelle est la place de ton travail personnel ? Tu dis vouloir le garder mais je trouve que tu ne le mets pas beaucoup en avant.
Plus ça va et plus le mariage occupe mon agenda, mon esprit et donc mon temps, mais je ne me m’en plains pas. Ça laisse donc moins de temps pour faire autre chose. J’ai pas mal d’idées en tête (d’ailleurs ça me rappelle quand Seb était encore à Rennes on avait genre 3000 idées par semaine, beaucoup n’arrivaient jamais au bout mais on se marrait bien^^ !). Mais c’est quelque fois difficile de les concrétiser, surtout quand ça implique de faire appel à une tierce personne. C’est là qu’un bon réseau est important. J’ai un projet photo en tête que je veux absolument faire, mais qui va me demander une énorme implication, beaucoup d’énergie et tout un tas d’autorisations très compliquées à avoir. En plus c’est sur du long terme (voir du trèèèès long terme) alors si je commence il faut aller au bout. J’espère y arriver et le débuter l’année prochaine. C’est vrai que je ne communique pas beaucoup sur ce que je fais et pour tout te dire, la com’ c’est pas trop mon point fort. Pourtant aujourd’hui c’est primordial, et même si je déteste ça, il faut ne pas communiquer que sur son taf (l’effet Facebook). Je vais bosser la dessus pour 2015 :)

Dans un de tes articles du blog tu dis vouloir refaire plus de photos de concerts cette année. Tu as commencé la photo un peu comme ça d‘ailleurs. Est-ce vital dans ta pratique photo ? Un ressourcement peut-être ?
Jamais de la vie je pourrais me passer de musique ! Alors avoir la possibilité d’allier les deux c’est juste génial. Ce n’est pas “vital”, (surtout que ça nous coûte plus que ça ne rapporte) mais en effet c’est une vrai bouffée d’air et je vais essayer d’en faire plus. Sans doute plus avec des petits groupes pas trop connus, plus accessibles, pour pouvoir faire autre chose que quelques photos pendant les 3 premières chanson et dont les grosses têtes d’affiches et les prod se foutent totalement.

Peux-tu nous raconter comment tu prépares une séance trash the dress ?
Le plus simplement du monde. On échange avec les mariés sur les lieux et les idées possible. Quand on fait une ttd, c’est que le mariage est déjà passé et donc on se connait très bien avec les mariés. Je sais déjà ce qu’ils sont prêt à faire ou ne pas faire, leur état d’esprit, leur implication, etc…Donc c’est clairement plus simple. Là aussi la complicité avec les mariés est importante. Après, il y a beaucoup d’impro, comme dans tous mes shoot.

Comment abordes-tu la première rencontre avec des mariés ?
En rdv, ils me parlent évidemment de leur mariage mais c’est souvent rapide car quand les mariés me contactent (1an ou 1an ½ avant la date) beaucoup de choses ne sont pas bien définis pour eux. C’est donc à moi de les mettre à l’aise et de leur expliquer comment se déroule un reportage photo de mon point de vue. Je leur donne beaucoup d’infos et d’astuces pour leur organisation et le déroulement du jour J, auxquelles ils n’auraient pas forcément pensé. Et bien souvent on dévie sur des tas de sujets qui n’ont plus rien à voir avec le mariage. Je parle beaucoup en rdv, mais ça va, j’ai pas besoin de me forcer du tout pour ça ^^. Encore une fois, moi je n’ai pas de plan de com’ ou de techniques de vente. Je reste comme je suis.

As-tu déjà eu une demande qui sortait de l’ordinaire et si oui, quelle était-elle ?
Non pas une demande mais grâce à Google Analytics, on sait par quels mots clés les gens arrivent sur le site. Et j’avais eu une fois “Photographe Mariage Nu”….Ils ne m’ont pas contacté ! Trop dommage ! (Bon le souci après c’est où mettre les cartes mémoires ?!!) ^^

Merci Stéphane !

Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec
Interview Stéphane Le Ludec

S'inscrire

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici !

Réinitialisation de mot de passe

Connectez-vous ici !