Interview

Marine Gaillard

Recevez votre formation Photoshop

offerte en créant votre compte F/1.4 rien qu'à vous

5 Minutes

Exifs

Nom / Marine Gaillard
Pseudo / Marine
Age / 25 ans
Situation familiale / Célibataire
Localisation IRL / Paris

Style de photo / Reportage — Artistique
Date de début de photo / J’étais en première, c’est mon premier amour qui m’as fait aimer la photo puis après le fait d’avoir travailler dans une galerie avec d’immenses tirages de photographes célèbres dont un en particulier : La Gitane de Herb Ritts, je ne pourrais pas expliquer pourquoi. Le coup de coeur final fut à l’agence Vu dans le pôle édition, je passais mes journées a regarder le travail de dizaines de photographes. Je peux vous assurer que ça vous donne envie d’aller dehors faire vos photos. Puis à chacun de mes voyages, soirées, festivals l’envie de prendre l’immensité, l’étrange, les déclics, est irrésistible.
Statut /Apprentissage / Autodidacte puis j’ai étudié la prise de vue et la post-production aux Gobelins.

Je n’aime pas choisir une chanson, un livre, un film, un truc préféré, je trouve ça très restreint, j’aime pleins de choses, il y a tellement de bonnes choses dans la vie, il n’y a pas de raison de s’en priver.
Photographe préféré / Diane Arbus, Nan Goldin, Claudine Doury, Mike Brodie, Christina Garcia Rodero, Mary Ellen Mark, Pieter Ten Hoopen, Ryan McGinley, Philip-Lorca DiCorcia, Martin Paar, Herb Ritts, Richard Avedon, Tim Walker, Guy Bourdin…
Chanson préférée / Ma musique préférée c’est le vieux rock, la musique psychédélique, le stoner, le blues, mais j’écoute ou danse sur bien d’autres genres musicaux.
Film préféré / Fantaisie, aventure, historique, comédie, biographie, rock’n’roll, réaliste, Cohen, Tarentino, Fincher, Wes anderson, Scorsesse, Terry Gilliam…
Livre préféré / J’ai des livres sur des aventures sur la culture, La photo, la musique, la poesie, la mythologie, Les monstres, la defonce, le voyage, l’auto suffisance, la philo, la psycho et bien d’autre, j’aime la beatnik génération, les livres qui parlent de musique, de vie rock’n’roll, de ceux qui vivent autrement.
Région préférée / Région … je n’ai pas tout fait en France dont la question n’est pas appropriée pour moi mais j’aime beaucoup la Bretagne, la Normandie pour mes pays coup de coeur, la Scandinavie, le Canada, le Royaume-Uni, Les Etats-Unis mais il me reste bien d’autres pays à visiter qui pourrait faire partie de la liste comme l’Amérique du Sud, la Nouvelle Zélande… J’ai bien aimé tout les pays que j’ai visité c’est plus simple de dire ce que j’ai moins apprécié.
Gourmandise préférée / le popcorn au cinema — du fromage pour les repas — du ketchup dans les pâtes — finir une boîte de céréales ou un paquet de biscuits — une boîte de chocolat ou un bloc de foie gras …bref une grosse gourmande.

Une journée type en 5 mots / Une journée type de photo, ça dépend vraiment quel genre de photos je vais faire. Alors je vais faire un mix de ce que je ressens en 5 mots : surprenant — captivant- échappatoire — vivant - instantané

Appareil photo / Canon 5 mark II, canon eos 3000, appareil jetable…
Logiciels / Photoshop

Marine Gaillard

Tu as fait l’école des Gobelins, peux-tu expliquer aux lecteurs de F/1.4 ce que ça t’a apporté ?
Personnellement les Gobelins m’ont apporté une meilleure technique, une approche plus professionnelle de l’image.

Tu photographies beaucoup le monde de la nuit dans tes différentes séries, peux-tu nous raconter comment cela a commencé ?
J’ai souvent trainé dans différents milieux sociaux, différents styles alternatifs et j’ai voulu capturer ces mondes qui me font voyager, j’ai l’impression de changer de planète et j’adore ça. J’avais envie de montrer qu’on est tous les mêmes, on aime tous la musique, faire la fête ou non, les gens se lâchent et c’est génial, il y a juste le style qui change ! Tout d’abord ma mère était pote avec les Bandidos, j’ai commencé avec ça puis après j’ai voulu ramener mon appareil en soirée gothique et aller plus loin avec les soirées sm, gay, puis retourner à des trucs plus soft comme le burlesque, les hippies, le médieval ext. Je me suis mise ensuite à prendre des jetables ou un canon argentique pour photographier toutes mes soirées en photos à travers le monde. J’ai un sacré stock.

7_decadence209

Que veux-tu exprimer à travers la série “Les Débauchés” ?
Les Débauchés c’est plus personnel, moins pro, plus spontané, je prends des fêtards en fête, la plupart des gens sont des inconnus, mais il y aussi des gens rencontrés en soirée ou mes amis. Je vois un truc dégeu, une personne faire n’importe quoi ou qui me fait rire je le prends directement en photo en général sans qu’il est le temps de poser. Je montre le vrai visage de la nuit et de la fête.

Tu suis de nombreux festival, est-ce d’abord pour ton plaisir où est-ce devenu maintenant ton terrain de jeu photographique ?
J’avoue que j’aime énormément la musique et l’ambiance des festivals, il est bien évidemment un jeu photographique formidable pour moi car c’est un rassemblement de folie, de surprises, de décadence et de musique.

Pour ta série Ils sm est-ce que tu arrives facilement à obtenir l’autorisation de prendre des photos ?
J’essaye un maximum de faire mon editing sans que l’on puisse voir les visages lors de scènes un peu osées, puis j’ai toujours eu un badge photographe lors de cette série et un gentil sourire acquiescer en retour.

Et que veux-tu mettre en exergue à travers ces clichés ?
Réellement, je suis naturellement attirée vers les choses bizarres, décalées, alternatives, brouillon, j’aime l’identité. J’ai envie de photographier ce que monsieur tout le monde ne voit pas ou n’as pas envie de voir. Enfin, je prends une photo dès que je vois un truc spécial à mes yeux.

A côté de ce travail sur le vif tu as des séries “Plastic Art” réalisées en majorité en studio, et donc plus élaborées mais qui il me semble véhiculent des messages identiques, peux-tu nous en dire plus ?
Ma série Plastic Art évoque l’image que l’on a de soi ou des choses de façon métaphorique. Ce que l’on a envie de montrer, de cacher, de paraître avec une échelle évolutive ou régressive.

Tu voyages régulièrement, que t’apportent ces voyages et expériences dans ton art ?
Le voyage est quelque chose d’ancré dans ma vie. N’importe quel pays où il m’est arrivé de voyager je me retrouve, je trouve ce qui m’attire la musique, l’alternatif, la différence, la nature. Cela m’apporte donc de l’inspiration puis parfois cela m’éloigne de la photo, car j’ai envie de vivre pleinement mes expériences sans voler l’âme ou l’instant de quelqu’un.

Tes photos paraissent très instantanées, quelle est la part de préparation dans tes reportages ?
Je fais beaucoup de recherches puis des fois les idées, les photos viennent spontanément. Les sujets qui m’attirent dont l’étrange et la différence se trouvent n’importe où. Mon entourage est une source d’inspiration puis mes intérêts, ma personnalité m’amène à ce genre de choses et à pas mal de surprises. Quand je prends des photos je le fais de façon totalement naturelle, c’est plus à l’editing que le point de vue me parait évident.

Est-ce que ces choix de reportages et de vie ne te coupent pas d’une certaine réalité ?
Ça dépend , c’est quoi votre réalité ? En tout cas c’est la mienne.

Comment ton travail est perçu par ta famille et tes amis ?
On a tous un peu le même délire avec mes amis ou quand on me connait ça ne surprend personne. Certains membres de ma famille ont eu tendance à mélanger ce que je prend en photo et ce que je suis vraiment mais avec le temps ils ont finis par comprendre. Mais tout mon entourage m’encourage dans cette voie.

A qui proposes-tu ton travail ? Des galeries, des agences ?
Je reste très discrète, je n’ai pas vraiment fait de démarches.

Quelles autres facettes de la nuit souhaiterais-tu aborder ? Quels sont tes projets ?
Je repars à l’aventure pour un gros projet où je compte rester anonyme afin de raconter mes rencontres sur les gens, les milieux que je vais croiser pendant mon voyage. Cela restera forcément alternatif. Le tout par des dessins, des textes et bien sûr des reportages photos.

Merci Marine !

Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard
Interview Marine Gaillard

Comments

Votre adresse IP : 54.234.190.237

S'inscrire

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici !

Réinitialisation de mot de passe

Connectez-vous ici !