Interview

Lotfi Dakhli

Recevez votre formation Photoshop

offerte en créant votre compte F/1.4 rien qu'à vous

6 Minutes

Exifs

Nom / DAKHLI Lotfi
Pseudo / TheDigitalFly
Age / 36 ans
Situation familiale / Pacsé et papa de deux magnifiques petites filles :)
Localisation IRL / Lyon , France

Style de photo / Photographie urbaine, du portrait quand je peux et un tout petit peu de paysage
Date de début de photo / Sérieusement en 2008
Apprentissage / Autodidacte
Statut / Amateur avec des prestations pro de temps en temps dans le cadre de ma profession
Date de début d’activité / Septembre 2013

Photographe préféré / Il n’y en a pas un que j’aime plus que les autres mais quelques incontournables comme Burtinsky , Erwin Olaf , Depardon , Chen Jiagang et Shen Chao-Liang . J’ai une petite préférence pour ces derniers :)
Chanson préférée / En ce moment U-Turn de Aaron
Film préféré / Matrix
Livre préféré / Je lis trop de peu de livres pour en avoir un préféré
Citation préférée / SO
Région préférée / Rhône Alpes
Gourmandise préférée / After Eight

Une journée type en 5 mots /Google map / Matériel / Pote(s) / PDV / Bières

Appareil photo / Un fidèle Nikon D700 avec une triplette 35/50/85mm f1.4 + un 24-70mm
Logiciels / Lightroom + Photoshop

Lotfi Dakhli

Qu’est ce qui t’anime en photo ? Pourquoi en fais-tu ?
J’ai eu très tôt le goût des images, je trouvais ça fascinant de garder une trace des choses qui nous entourent et de pouvoir y revenir à n’importe quel moment.
J’ai eu mon premier appareil , un Konika Pop Super , vers mes 10 ans. De là a commencé mon aventure dans la photographie. J’accumulais tout doucement les clichés, les souvenirs de famille, de voyage , je n’avais absolument aucune idée de l’aspect technique de la photo (d’un autre côté avec le boîtier tout pourri que j’avais c’était préférable XD ). Ce qui importait , c’était la trace conservée , l’instantané.
Ce n’est que beaucoup plus tard ( 15 ans après à peu prés ), avec la démocratisation du numérique , que j’ai compris à quel point la photographie pouvait me permettre de m’exprimer créativement, d’aller au-delà de l’instantané vers quelque chose de plus abstrait mais plus personnel.
Ce que j’aime à présent en photographie, c’est donner une dimension esthétique aux sujets qui peuvent paraître insignifiants voir invisibles parce que trop banals.

Tu aimes la nuit. Qu’est-ce que tu y trouves qu’il n’y a pas en journée ?
Il est évident que je suis plus du soir que du matin :). J’aime la nuit pour son atmosphère : beaucoup de choses ralentissent , les éclairages artificiels avec leurs étranges couleurs se révèlent et, pour moi, l’ambiance s’approche un peu du magique. Quand je shoot la nuit , j’ai l’impression d’être hors du temps. Et puis franchement, on croise beaucoup moins de monde la nuit, et comme je suis un peu sauvage, c’est un réel avantage sur le jour :). De toute manière, ma vie de famille et mon métier ne me laisse que peu d’autres possibilités pour exercer ma passion.

Quel est ton terrain de jeu favori ?
La ville sans hésiter , et plus précisément toutes les infrastructures urbaines. J’adore les parkings sous-terrain, les gares, les carrefours, les tunnels, tous ces lieux de passages ou l’on ne s’arrête que brièvement. Il y a toujours un élément fort qu’on ne voit pas forcément et qui pourtant ne demande qu’à s’exprimer. J’aime l’aspect du béton éclairé au néon , j’ai grandi dans une cité , je suppose que j’ai été marqué par cette image de la ville, un peu dur.

Une photo change t-elle beaucoup entre la sortie boîtier et la sortie disque dur ?
Oui, elle change un peu : je réajuste les températures de couleurs à des valeurs qui me correspondent plus. Je fais un peu de retouche locale, mais vraiment légèrement. J’utilise surtout la gestion des teintes claires et des teintes sombres ainsi que le mélangeur de couches dans photoshop. Je dégrossis en général sur Lightroom ( «dematricage» , corrections d’exposition , «recadrage» , filtres dégradés, etc…) et pour les trucs un peu plus fins je bascule dans photoshop. J’essaie de ne pas trop toucher aux éléments présents dans l’image , même si l’aspect colorimétrique semble différent ou étrange, je veux conserver le côté réel et documentaire de l’image.

Les lieux que tu photographies sont toujours vides, tu peux nous en expliquer la raison ?
En effet c’est souvent le cas, c’est en partie dû aux heures pendant lesquelles je photographie et à la nature même de mon sujet. Ce sont la plupart du temps des zones de transit .On a l’impression de vide alors que ces lieux sont traversés à longueur de temps le reste de la journée.
Du coup je suis tranquille pour me poser dans la place et prendre le temps de découvrir le lieu.

Quand tu pars faire des photos, tu as automatiquement repéré un lieu ou cela t’arrive de partir au hasard ?
J’ai souvent en tête un endroit que j’aimerais aller voir de plus près. En général, c’est un lieu que j’ai traversé lors d’un déplacement professionnel ou sur mon trajet pour aller au bureau. L’idée met du temps à faire son chemin, c’est un peu dans ma nature de mettre du temps à finaliser les choses, il peut se passer des mois avant que quelque chose se fasse. Néanmoins, il arrive parfois que je tombe sur une scène géniale avec tout un ensemble d’éléments bien en place, un truc à photographier absolument, c’est pourquoi je trimbale quasiment en permanence mon boîtier avec un 50 ou un 35mm.

Il y a une période où tu as fait régulièrement des portraits, est-ce que tu penses en refaire ?
En fait j’adore le portrait, j’adore en faire et j’adore en regarder. Si j’en fait peu à présent, c’est par manque d’opportunités et aussi de temps. J’ai quelques projets de côté que j’espère bien pouvoir réaliser, dont un qui me permettrait de traiter en même temps l’homme et l’automobile et un autre sur la musique.

Pour cette photo là, comment se passe la prise de vue et la post production ?

Pour cette photo là, c’est purement instinctif. Je sors du boulot, il neige comme pas possible, c’est vraiment dingue comme c’est beau. Je me dis que l’ambiance est trop géniale , que je dois garder un instantané de ce moment . Je sors mon boîtier et je cadre le premier truc qui me semble suffisamment bien éclairé et suffisamment structuré visuellement de mon point de vue.
Je derawtise deux jours après. Je redresse un peu et je modifie ma balance des blancs pour arriver un truc qui ressemble un peu plus à ce que j’ai eu l’impression de voir et l’affaire est dans le sac. Des moments comme ça sont assez rares.

Tu qualifies ta pratique photographique assez solitaire, t’arrive t-il tout de même de faire appel à des assistants ou de partir photographier des lieux avec d’autres photographes ?
J’adore partir faire des photos à plusieurs, le truc c’est que je passe mon temps à discuter :) et plus à photographier.
Etre à plusieurs a quelque chose de différent lorsque l’on photographie des lieux urbains, la démarche n’est plus tout à fait la même il me semble. On est dans le partage, la convivialité.
Pour le portrait, par contre , je trouve qu’un assistant c’est vraiment un plus. J’ai eu un assistant pour certaines photos , ça m’a franchement beaucoup aidé.
La collaboration avec des maquilleurs, coiffeurs ou stylistes est un truc que j’aimerais découvrir davantage .

Un ami commun m’a dit : Lotfi, tu le regardes photographier et tu ne comprends pas ce qu’il fait. Mais quand tu vois la photo tu te dis : “Comment il a pu voir tout ça”. Alors comment peux-tu voir ces choses que le commun des mortels ne voit pas ?
J’improvise, les idées me viennent une fois que j’ai le boitier en main. Si le lieu que j’ai choisi tient ses promesses, je n’ai plus qu’à chercher les angles les plus intéressants, les éléments les plus pertinents. Je cadre au plus simple, souvent de manière frontale, c’est comme ça que j’aime voir les choses.

La couleur est quelque chose de très important dans ton imagerie, comment les choisis-tu et pourquoi ?
Ah oui, en effet, la couleur est très importante, elles est une composante majeure de ma production. Je souffre, comme beaucoup, d’une vision erronée des couleurs. Je sais donc que, quoi qu’il en soit, je serai dans l’erreur concernant la justesse des teintes. Mais j’aime observer le phénomène de température de couleurs et les mélanges que cela produit lorsque des sources de natures différentes se rencontrent. C’est une des bases de mon travail de post traitement. Si je me débrouille bien et que je shoot au moment opportun, je peux imaginer une ambiance colorée suffisamment intéressante pour mettre en valeurs un élément ou une scène lambda.

Quelle place a la bière dans tes sorties photos ? :)
Une bière ou deux ça met dans l’ambiance pour shooter en racontant des conneries :)

Tu as aussi une activité de photographe au sein de SA2T, peux-tu nous en dire plus ?
A l ‹origine, sa2t est un bureau d’étude spécialisé dans l’univers des télécom et plus précisément la téléphonie mobile.
Il y a un peu plus d’un an, l’idée a germé d’élargir un peu les compétences de la société , mon patron n’ayant pas peur de tenter de nouvelles choses. C’est comme ça qu’est née l’idée de sa2t Grand Angle Photographie : des photographes pour les entreprises ( on est deux ). Depuis je jongle entre les dessins industriels sur Autocad et les photos à traiter sous Lightroom :).
Je réalise de petits reportages en entreprise, me permettant de découvrir parfois des univers techniques ou industriels visuellement très puissants.
L’avantage d’avoir deux démarches parallèles, c’est que par la contrainte, la démarche professionnelle fait progresser l’autre plus personnelle.

Le lien de site : grandangle. format.com

Merci Lotfi !

Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli
Interview Lotfi Dakhli

Comments

Votre adresse IP : 23.20.25.122
  • Il y a 1 mois 1 semaine
    Ellhege E.

    Active Ingredient Propecia <a href=http://cialiorder.com>cialis overnight shipping from usa</a> Where To Buy Nizoral Pills

S'inscrire

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici !

Réinitialisation de mot de passe

Connectez-vous ici !