Interview

Olivier Pieri

Recevez votre formation Photoshop

offerte en créant votre compte F/1.4 rien qu'à vous

4 Minutes

Exifs

Nom / Olivier Pieri
Age / 47
Situation familiale / Marié, 1 fille
Localisation IRL / Lyon

Style de photo / Tout
Date de début de photo / 1980
Apprentissage / Autodidacte
Statut / Amateur

Photographe préféré / Jean-loup Sieff
Chanson préférée / Echoes des pink floyd
Film préféré / Star wars
Livre préféré / Le portrait de Dorian Gray
Citation préférée / “Ni dieu ni maitre”
Région préférée / Corse
Gourmandise préférée / Chocolat

Une journée type en 5 mots / Je ne fais pas de « journée photo », je vais très vite, je sais ce que je veux faire, je le fais, ça prend 1h maximum, le plus long est de préparer la séance, trouver le lieu, le fil directeur, le modèle, adapter l’idée au modèle.

Appareil photo / Actuellement un Nikon D800e et un 85mm f1.4, mais j’ai une grosse collection d’optiques Nikon et pas mal de boîtiers argentiques de toutes marques et de tous formats, du 24x26 à la chambre 20x25.
Logiciel / Lightroom et Photoshop

Olivier Piéri

On te connaît principalement pour tes portraits en studio, as-tu photographié un autre genre à tes débuts ou le portrait s’est imposé très vite ?
J’ai toujours photographié de tout. De la macro (très peu), du paysage, de la photo de rue, mais c’est vrai que c’est en studio que j’arrive à avoir des résultats montrables.

Ta dernière série me parait être un mélange de tout ce que tu aimes, le côté technique de l’éclairage, le nu et des poses elles-mêmes très techniques, peux-tu nous en dire plus ?
Cette série est née avec ma femme, elle est danseuse, un soir on a essayé des trucs, ça sortait bien. J’ai publié les photos sur des réseaux sociaux, les modèles sont venus tout seul ensuite. Le but est vraiment de photographier le corps, juste le corps, sans aucun esprit de glamour ou d’érotisme. Avec une lumière assez rasante faisant ressortir les muscles.

Tu connais très bien tes classiques. Quels sont les photographes que tu admires par-dessus tout et pourquoi ?
Il y en a beaucoup, mais principalement :
Jean-loup Sieff pour sa manière de photographier la féminité, très douce, très sensuelle, mais aussi tout le reste, ses portraits, ses photos de mode etc…. Ses noirs et blancs sont juste incroyables.
Richard Avedon pour ses portraits.
Helmut Newton pour ses mises en scène compliquées et ses images parfois tendancieuses.
Denis Rouvre pour sa gestion de la lumière incroyable, archi moderne où il mélange souvent lumière naturelle et lumière de studio.
Christian Coigny pour ses images complètement intemporelles et ses nus excessivement touchants.

Tu n’arrêtes pas de dire que tu es un technicien et que tu cherches uniquement à faire du beau esthétique. Pourquoi ne pas vouloir exprimer quelque chose par tes photos ?
Je crois que ma culture de l’esthétisme vient principalement d’Oscar Wilde. « Ce sont les élus pour qui les belles choses signifient simplement la Beauté. » « Un artiste est un créateur de belles choses. » Je cherche à ne pas donner trop de sens à une image. Le beau me suffit, c’est ce qui me fait réagir, mais pas seulement en photo, dans tout. Pour moi, une image est un moment figé, il n’y a pas d’histoire à raconter, pas d’émotion à dégager. Juste un truc beau, un bel endroit, une belle lumière, une belle personne.

Quelle est la photo dont tu es le plus fier ? Et pourquoi ?
Je ne suis pas sûr d’être particulièrement fier d’une image. Mais pourquoi es-tu si méchant ? [sur les groupes critiques] Je ne suis vraiment pas quelqu’un de méchant, mais plutôt cynique et ironique, parfois ça peu, effectivement, passer pour de la méchanceté, je le conçois. Je peux être un peu véhément, surtout pour les personnes se prenant un peu au sérieux. Pour moi, la photo n’est pas quelque chose de sérieux, c’est juste du plaisir, un amusement. Peut-être est-ce là une réaction purement d’amateur? Quels conseils pourrais-tu donner à un amateur qui veut commencer à faire de la photographie en studio ? Quelles sont les étapes essentielles pour toi pour un bon shooting en studio ? Les associations sont souvent un bon moyen de commencer pour avoir un peu de matériel à disposition. Certains photographes proposent de très bons workshops.

Tu parles de photos montrable. Tu as beaucoup de travail non montrable ?
Pas tant que ça parce que je jette beaucoup, donc le non montrable n’existe plus après mon tri. Tu prends combien de photos lors d’une séance de portrait et tu en traites combien ? J’en prends entre 20 et 100 pendant une séance (le plus souvent entre 20 et 40, mais parfois on se laisse emporter :) ). Pour la série cube, c’est entre 2 et 10 photos par séance.

Tu peux nous en dire plus sur ton processus de retouche ?
Je mets tout dans Lightroom, je trie très vite. Je derawtise dans Lightroom et je traite dans Photoshop. En principe un très léger Dodge’n Burn pour retoucher un peu mes contrastes localement, c’est tout. Tu dis que le plus important pour toi c’est l’esthétique, comment diriges-tu tes modèles ? En portrait, je ne les dirige pas ou très peu. Je m’intéresse à ce qu’ils sont, à ce qu’ils dégagent naturellement, j’aime un regard franc dans l’objectif, sans émotion particulière, juste un regard au fond des yeux. Pour la série cube, je demande aux modèles de venir avec leurs idées de poses et on retravaille un peu ça pendant la séance.

Tu as une série en extérieur avec des portraits de photographes. Quel but recherches-tu ? Est-ce que tu vas renouveler l’expérience ?
Juste à rencontrer des photographes et oui j’en ferai d’autres. J’ai l’impression que tu maîtrises ce que tu fais mais que tu n’essaies pas d’aller au-delà de ce domaine (ou alors que tu ne le montres pas). Saurais-tu te mettre en danger ? J’y réfléchis mais je n’ai pas encore trouvé comment, mais ça viendra :). La série cube était déjà, d’une certaine manière, une nouveauté.

Quel est ton rêve photographique ? (séance, lumière, modèle, lieu…)
J’aimerais shooter des personnes que j’admire, David Gilmour, Angelina Jolie (pas pour son jeu de guitare), et tout ça dans un immense studio….

Merci Olivier !

Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri
Interview Olivier Pieri

Comments

Votre adresse IP : 54.81.71.68

S'inscrire

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici !

Réinitialisation de mot de passe

Connectez-vous ici !

randomness